Eclairage

1. Aspects techniques d’éclairage

La lumière est un rayonnement électromagnétique, qui est composé de différentes fractions. Les trois principaux groupes de rayons du soleil sont les rayons UV, les rayons infrarouges et la lumière visible, chacun dispose de sa propre longueur d’onde.

Zichtbaar Spectrum

Zichtbaar licht spectrum

La fraction perçue par les humains se situe entre 380 et 780 nanomètres, ce que nous appelons la « lumière visible ». La zone visible que peuvent percevoir les oiseaux n’est pas tout à fait la même que celui des humains. Les oiseaux ont plus de persistance rétinienne et celle-ci est différente afin d’avoir une meilleure sensation de vue p.e. dans l’ultraviolet. Certaines couleurs seront fluorescent pour les oiseaux à cause de la présence de rayons ultraviolets.

  • Chaque chambre d’élevage a besoin d’un montant minimal de lumière avec une certaine force. Cela est exprimé en luminance et une luminance minimale de 500 à 1.000 lux est nécessaire. Il existe une formule simple pour calculer ceci : Lux = Lumen / m².  Lumen donne une indication de la quantité totale de lumière produite par une source lumineuse par seconde.  Ajoutant la lumière de toutes les lampes présentes dans la chambre d’élevage et en le divisant par les mètres carrés, ceci vous donnera une idée de la quantité de Lux. La lumière du soleil produit environ 100.000 Lux pendant une journée normale. Les lampes fluorescentes ont un meilleur rendement que les lampes à incandescence classique.
  • Spectre: la lumière naturelle est nécessaire pour la production de vitamine D dans la peau (rayons UV) et, par conséquent, aussi importante dans le processus de calcification (oeufs et os). Si il y a trop peu ou aucune lumière de soleil, on doit utiliser des ampoules plein spectre ayant un spectre dans la lumière UV ou il faut fournir les vitamines nécessaires par la nourriture.
  • Rendu de couleur: celui-ci réfère à la fidélité des couleurs. Souvent, une lampe a un code composé de 2 ou 3 chiffres: le premier indique l’indice de rendu de couleur (en dizaines de %): un haut indice est mieux. Lampes avec un indice de rendu de couleur de Ra 50 à 80 sont modérés, entre Ra 80-90 sont bons et plus de 90 donne une qualité de rendu de couleur excellent, le soleil devient à Ra=100. Les deux derniers chiffres désignent la température de couleur.
  • Température de couleur: c’est la mesure pour obtenir une description de la lumière « chaude » ou « froide » et elle est indiqué en degré Kelvin (K). Lumière incandescente (2700K), blanc chaud (3000K), blanc neutre (4000K), lumière du soleil (5000K), lumière du jour (6500K). Plus la température de couleur, plus elle approche la bleuté et plus de lumière UV sera produite. (True-Lite, Philips TLD 96, Biolux Osram). La température de couleur est le deuxième nombre sur la lampe, donc une lampe 96 signifie 9 pour rendu de couleur et 6 pour 6000K exprimant la température de couleur.
    • Colour Temperature / Kelvin
    • Extra warm white  / < 2200 K
    • Warm white / 2400 - 2700 K
    • Neutral white / 3000 - 3200 K
    • Cool white / 5000 K
    • Extra cool white / > 8000 K
  • Température ambiante: les tubes  fluorescents donnent une puissance lumineuse plus élevée à une température de 20 ° C. Les lampes à décharge sont très sensibles à la température. À basse température ambiante, les gaz tampons seront désintégrés et il y aura moins de rendement lumineux.

Gloeilamp2. Lampe à incandescence classique

Une lampe à incandescence classique est en fait un radiateur de température. Le filament de l’ampoule est chauffé par l’électricité et va émettre de la lumière. La plupart de la radiation d’une ampoule est en dehors du spectre visible, en particulier dans la région de l’infrarouge. Ce rayonnement est donc surtout de « chaleur ». Le rendement de lumière pour ce type de lampe est faible (10 %). La reproduction des couleurs est confortable: le spectre contient une faible quantité d’UV et la lumière visible se situe plutôt dans le jaune et le rouge. Pour avoir une idée de l’intensité lumineuse obtenue: 40 W (430 lumens), 60 W (730 lumens), 75 W (960 lumens) et 100 W (1380 lumens).

3. Tubes fluorescents

Tubes fluorescents TL sont des tubes dans lesquels il y a du gaz sous une certaine pression. Ceux-ci est amené à fluorescence par l’électricité. Le rendement lumineux est doublé par rapport aux lampes à incandescence (20-25 %).

TL lamp

StarterFréquence: les lampes fluorescentes normales sont fournis d’un starter (voir photo PHILIPS), ont une fréquence de 50 Hz et ne dégagent pas un flux lumineux régulier mais scintillent comme un stroboscope. La lampe subit 50 coupures de courant par seconde, la fréquence du flicker atteint 50 Hz.  L’incidence exacte de tout cela sur le comportement des oiseaux n’est pas encore bien connue. Toutefois, des études récentes révèlent que les oiseaux peuvent voir 160 images par seconde. L’effet stroboscopique des néons peut causer du stress et conduire à une mauvaise influence sur l’état général. L’effet stroboscopique sera moins marquée si de différentes lampes sont utilisées en même temps, une combinaison de lampes à ampoule et néon.

Le dernier développement est le ballast de haute fréquence (HF). Ces lampes ont une fréquence de plus de 20.000 Hz, ont une durée de vie plus longue et permettent la gradation (dimmable). Cette fréquence ne peut plus être perçue comme scintillement par les oiseaux. La plupart des lampes fluorescentes à ballast électronique donnent selon leur puissance, entre 60 et 100 lumens / W.

Certaines ampoules couramment utilisés sont Philips TLD-965, Osram Biolux® 965, Arcadia. Ils ont un spectre adapté pour nos oiseaux.

4. LED lighting

LED verlichtingLED signifie Light Emitting Diode. Ce nouveau éclairage se développe rapidement. Pour l’instant, on ne dispose pas de résultats à long terme connus pour l’usage dans de l’élevage d’oiseaux, donc une certaine prudence est appropriée.

Cependant certaines choses sont déjà claires :

  • Lampes à LED peuvent varier dans les fréquences, dépendant de leur production.
  • Il y a différents types : bleu-violet LED, LED UV (UV-A, UV-B et UV-C), LED RGB (y compris rouge, vert et bleu), LED blanc (peut être construit de différentes façons).
  • Durée de vie beaucoup plus longue.
  • Consommation inférieure aux lampes traditionnelles.
  • Sans scintillement/flickering lorsque vous utilisez un transformateur LED (redresseur AC/DC).
  • Sont dimmables.

5. Remarques

La plus grande efficacité pour la répartition lumineuse est obtenue :

  • Quand plusieurs lampes sont présents dans la salle de reproduction, ou non placés à différentes hauteurs.
  • Si la pièce d’élevage est construite avec des matériaux blancs ou peinte dans une couleur claire.
  • Lorsque la température ambiante est autour de 20°C.
  • Lorsque les lampes sont régulièrement époussetées et remplacées chaque année.
  • C’est une bonne idée d’utiliser de nombreuses lampes en même temps en cas de défauts.
  • Lors de l’utilisation de lumière artificielle, un dimmer de lumière doit être utilisé pour déclencher et atténuer, pour simuler l’aube et le crépuscule. Ceci approche le plus le lever et le coucher naturel du soleil.
  • Faire attention à la couleur des canaris car certaines lumières peuvent avoir un effet de blanchiment.